Assez de stigmatisation et de violence d’Etat !

Publié le par cyril

Assez de stigmatisation et de violence d’Etat ! Respect, Justice et Droits pour les populations Rroms.


Maires, conseillers municipaux, généraux, régionaux, parlementaires, nous sommes confrontés au quotidien aux difficultés des familles installées dans des campements de fortune, dans des conditions d’insalubrité qui mettent leur santé, parfois leur vie en péril.

Mais nous avons tous été extrêmement choqués par la réunion sur « les problèmes posés par les gens du voyage et les Rroms » convoquée par le Président de la République le 28 juillet et suivie, deux jours plus tard, par son discours ultra-sécuritaire de Grenoble.

Ces initiatives odieuses, décidées pour détourner l’attention des Français des « scandales » gouvernementaux et du projet antisocial de réforme des retraites, ont été suivies par un durcissement de la répression envers les Rroms, avec, dans des conditions inacceptables, le démantèlement des campements et des expulsions massives, dont les conséquences désastreuses pour les populations sont principalement gérées par les collectivités locales.

Nous ne pouvons accepter que des êtres humains subissent une telle violence.

Nous ne pouvons y voir qu’un signe supplémentaire de la volonté du gouvernement de ne traiter la situation des Rroms que sous un angle sécuritaire et répressif, en refusant de réfléchir à toute forme de prise en charge sociale et humanitaire ainsi qu’à tout règlement diplomatique. Cette posture politique porte atteinte aux principes fondateurs de notre République, « Liberté, égalité, Fraternité ». C’est aussi ce que vient de confirmer un vote au Parlement européen.

Le gouvernement a rejeté les demandes de dialogue avec les élus locaux, alors que, concernés en premier lieu dans nos communes et sur nos territoires par l’installation des campements Rroms, nous menons des expériences novatrices auprès de ces populations en vue de leur intégration et de leur insertion professionnelle. Nous savons qu’avec une véritable solidarité régionale, nationale et européenne, il est tout à fait possible d’accueillir dignement ces femmes, hommes et enfants. Nous l’avons souvent démontré.

Au contraire expulser ces hommes, femmes et enfants vers un pays où ils n’ont souvent plus de liens ne conduit qu’à les jeter dans les mains de systèmes mafieux qui organisent les filières migratoires et prospèrent sur le dos des plus pauvres.

Nous protestons donc contre la stigmatisation des ces populations et ne tolérons pas que les politiques que nous menons soit qualifiées de « laxistes ».

Citoyens de l’Union européenne depuis 2007, les Bulgares et les Roumains sont aujourd’hui soumis à des mesures transitoires jusqu’au 1er janvier 2013 qui leur interdisent de fait l’accès au travail. Sans possibilité de ressources ils se trouvent en situation irrégulière au bout de trois mois.

Une des solutions consisterait à en finir dès maintenant avec ce « régime spécial » totalement discriminatoire. Nous soutenons donc en ce sens les recommandations que la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations (la Halde - délibération n°2009-372) a adressées au Gouvernement le 26 octobre 2009 qui, à ce jour, sont restées sans effet.

La France doit également en appeler à l’Union Européenne pour que des politiques efficaces de lutte contre les discriminations soient mises en œuvre dans les pays d’origine des populations Rroms.

Nous demandons donc au gouvernement de cesser l’arbitraire des expulsions du territoire des familles Rroms et de rechercher au niveau de chaque région, et sans exclusive de territoire et de ville, des solutions d’hébergement dignes avant l’entrée dans l’hiver.

Pour ce faire nous demandons la tenue de tables rondes au niveau de chaque région et la création d’une mission régionale de traitement socio-économique des campements Rroms qui soit pilotée par l’Etat et à laquelle seraient associées les collectivités locales concernées et les associations qui agissent aux côtés des Rroms.

La France n’a rien à gagner en trahissant elle-même aux yeux du monde ce qu’elle devrait être : le pays des Droits de l’homme et des Lumières.

C’est bien le droit commun qui doit s’appliquer à chaque citoyen.

Pour s’associer à cet appel : anecr@elunet.org

Premiers signataires :

Dominique Adenot, maire de Champigny-sur-Marne (94)
Lysiane Alezard, conseillère municipale d’Issy les Moulineaux (92)
Sylvie Altman, maire de Villeneuve-Saint-Georges (94), conseillère régionale Ile de France
Martine Antoine, maire-adjointe de Fontenay-sous-Bois (94)
Eliane Assassi, sénatrice de Seine-Saint-Denis
Dominique Attia, conseillère municipale de Montreuil (93)
François Autain, sénateur de Loire Atlantique
Dimitri Bandini, conseiller municipal d’Avon (77)
Françoise Baud, maire de Valenton (94)
Marie-France Beaufils, sénatrice maire de Saint-Pierre des Corps (37)
Stéphan Beltran, conseiller municipal de Montreuil (93)
Murielle Bensaïd, conseillère municipale de Montreuil (93)
Michel Billout, sénateur de Seine-et-Marne
Alain Blanchard, Vice Président conseil Général de l’Oise, conseiller municipal de Saint Leu d’Esserent
Charlotte Blandiot Faride, conseillère régionale Ile de France
Jean-Pierre Bontoux, premier vice-président du Conseil général de Seine-et-Marne
Vincent Bony, conseiller municipal de Rive de Gier (42)
Nicole Borvo, sénatrice de Paris
Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers (92), conseiller général des Hauts-de-Seine
Patrick Braouezec, député de Seine-Saint-Denis, président de Plaine-Commune
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme
Olivier Christol, conseiller municipal de Sotteville-lès-Rouen (76)
Véronique Christol, adjointe au maire de Sotteville-lès-Rouen (76)
Armand Creus, conseiller régional Rhône-Alpes
Cécile Cukierman, conseillère régionale Rhône-Alpes
Jean-Claude Danglot, sénateur du Pas de Calais
Daniel Davisse, maire de Choisy-le-Roi (94)
Danielle Depoilly, maire-adjointe honoraire de Fontenay-sous-Bois (94)
Evelyne Didier, sénatrice de Meurthe-et-Moselle
Corinne Dupont, maire de Mitry-Mory (77)
Frédéric Dutoit, conseiller municipal de Marseille, conseiller communautaire de la CUM
Michèle Ernis, conseillère régionale Haute-Normandie
Christian Favier, président du Conseil général du Val de Marne
Jean-Marc Ferrand, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération Marne et Chantereine (77)
Guy Fischer, vice-président du Sénat
Sylvie Fusch, maire de Roissy en Brie (77)
Nicole Gérard, conseillère municipale de Provins (77)
Brigitte Gonthier Maurin, sénatrice des Hauts de Seine
Cécile Goutmann, conseillère municipale de Chelles (77)
Florence Haye, première adjointe de Saint-Denis (93)
Gélita Hoarau, sénatrice de La Réunion
Robert Hue, sénateur du Val d’Oise
Karine Jarry, conseillère régionale Champagne Ardenne
Simone Jérôme, conseillère municipale de Nangis (77)
Raymonde Jobelin, conseillère municipale de Meaux (77)
Joël Josso, conseiller municipal de Villeneuve-le-Roi (94)
Marie-Agnès Labarre, sénatrice de l’Essonne
Gérard Lacan, Conseiller municipal délégué à Villeparisis (77)
Michèle Leflon, vice-présidente du Conseil régional Champagne-Ardenne
Michel Le Gal, conseiller municipal de Nangis (77)
Noël Levillain, maire de Tourville la Rivière (76), Vice Président de la Région Haute Normandie
Jean-Claude Mairal, conseiller à la communauté d’agglomération Vichy Val d’Allier (03)
Joël Marion, maire de Compans (77)
Luc Marion, adjoint au maire de Mitry-Mory (77)
Hervé Martin, conseiller municipal, vice président de l’agglomération de Montpellier (34)
Charles Marziani, conseiller régional Midi-Pyrénées
Jean-Louis Masson, maire adjoint de Vaux le Pénil (77)
Josiane Mathon-Poinat, sénatrice de la Loire
François Meyroune, maire de Migennes (89)
Didier Mignot, maire du Blanc-Mesnil (93)
Boris Milisavljevic, conseiller municipal délégué d’Alfortville, conseiller communautaire de la Plaine centrale (94)
Marie-Luce Némo, maire adjointe de Torcy (77)
Didier Paillard, maire de Saint-Denis (93)
Jean-Jacques Paris, vice-président du Conseil général de Gironde
Isabelle Pasquet, sénatrice des Bouches du Rhône
Michel Passet, adjoint au maire de Montpellier (34)
Clément Pelletier-Ortega, conseiller régional Ile de France
Catherine Peyge, maire de Bobigny (93)
Gilles Poux, maire de La Courneuve (93)
Françoise Prunier, adjointe au maire de Montpellier (34)
Georges Pruvost, conseiller municipal de Saint-Etienne (42)
Jack Ralite, sénateur de Seine-Saint-Denis
Marjolaine Rauze, maire de Morsang-sur-Orge (91)
Ivan Renar, sénateur du Nord
Muriel Roger, Conseillère municipale déléguée de Villejuif (94)
Pascale Rome, conseillère régionale du Limousin
Gilles Saint-Gal, Conseiller général de Fontenay Sous Bois, Vice-Président Du Conseil Général Du Val De Marne
Mireille Schurch, sénatrice de l’Allier
Aurélien Sonsini, conseiller municipal de Saint Fargeau Ponthierry (77)
Monique Stanciu, maire adjointe de Villejuif (94)
Cédric Sudres, conseiller municipal délégué de Montpellier (34)
Odette Terrade, sénatrice du Val de Marne
Claudine Troadec-Robert, conseillère municipale, vice présidente de l’agglomération de Montpellier
Bernard Véra, Sénateur de l’Essonne
Marie-Christine Vergiat, députée européenne
Marie-Pierre Vieu, conseillère municipale Tarbes, vice présidente du conseil régional Midi Pyrénées
Gilles Vigier, Maire adjoint de Chelles (77)
Jean-François Voguet, sénateur maire de Fontenay-sous-Bois (94)
Serge Vray, maire de Chenereilles, Conseiller général de la Loire
Abdel Yassine, conseiller municipal de Fleury-Mérogis (91)

Publié dans Actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article