Lettre ouverte a madame la députée Saugues sur la loi travail

Publié le par cyril

Lettre ouverte a madame la députée Saugues sur la loi travail

Lettre ouverte de Cyril CINEUX

Adjoint au Maire de Clermont-Fd – PCF – Front de Gauche

à Mme la députée, Odile SAUGUES

Madame,

Deux mois de mobilisations syndicales, populaires et citoyennes, prenant des formes nouvelles, viennent d’accompagner la présentation, la mise sur l’agenda et le début des débats parlementaires sur le projet de loi El-Khomri. Le travail d’explication de son contenu et de ses conséquences pour les 24 millions de salariés du pays a bousculé les consciences sur sa dangerosité. Selon plusieurs sondages, plus de 70 % des Français sont aujourd’hui opposés à ce texte.

Au lieu de provoquer une prise de conscience sur la nécessité de retirer le projet de loi El Khomri, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé hier le recours à la procédure la plus antidémocratique de notre Constitution - l’article 49, alinéa 3 - pour empêcher la représentation nationale d’en débattre et de voter contre le projet de loi travail. C’est donc avec l’arme constitutionnelle la plus rétrograde et conservatrice que le Président de la République et son Gouvernement entendent répondre au nouveau souffle démocratique et social qui s’est exprimé ces deux derniers mois. C'est un coup de force d'une inacceptable brutalité qui incarne la dérive libérale d’un pouvoir déconnecté du réel.

Face à une majorité dans la rue, dans l'opinion publique et maintenant au Parlement, renonçant à tous les engagements du candidat Hollande de 2012, le gouvernement, isolé, fait donc le choix de l’autoritarisme et de la cécité.

A défaut de majorité, il use d’un triple coup de force :

- Coup de force contre le monde du travail, puisque la loi signerait une régression historique du droit du travail par la remise en cause de la protection des salariés et l’inversion de la hiérarchie des normes,

- Coup de force contre les Françaises et les Français, dont sept sur dix rejettent cette réforme qui porte atteinte aux plus fragiles,

- Coup de force contre notre démocratie et la représentation nationale, privée de son rôle de législateur et humiliée par la manœuvre d’un exécutif à la dérive.

Les communistes du Puy-de-Dôme appelle à faire échec à ce triple coup de force et à obtenir le retrait du projet de loi El Khomri.

Suite à l’appel lancé par André Chassaigne, président des députés Front de Gauche, nous interpellons tous les parlementaires de gauche à constituer et à voter une motion de censure de gauche, seul moyen laissé par l’exécutif pour rejeter le projet de loi.

Par cette lettre ouverte, nous vous appelons, en responsabilité, à faire échec à cette loi de régression sociale et à l’utilisation du 49.3 qui comme le disait François Hollande en 2006 « est une brutalité, est un déni de démocratie, est une manière de freiner ou d’empêcher le débat parlementaire ».

Cyril CINEUX

Adjoint au maire de Clermont-Fd

Commenter cet article