Meilleurs voeux 2015

Publié le par cyril

Cela fait (trop) longtemps que je n’ai pas écrit sur mon blog. Un emploi du temps chargé avec de nouvelles responsabilités m’ont tenu éloigné du clavier. S’il y avait une résolution à prendre en ce début d’année, c’est peut-être de faire l’effort de venir écrire plus souvent.
Comme le veut la tradition, je vous présente donc mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Qu’elle vous apporte, à chacune et à chacun, de la joie, du bonheur, de l’amour et le moins de difficultés possibles pour cette nouvelle année. Et surtout la santé, évidemment.
2014 a été une année difficile pour beaucoup d’entre nous. Je forme le vœu que nous puissions nous ressaisir, nous rassembler pour lutter contre ces politiques d’austérité qui font tant de mal et qui assombrisse tant notre avenir commun.
L’espoir peut venir de la Grèce avec Syriza, le parti de la gauche radicale qui est en mesure de remporter les élections législatives du 25 janvier prochain. Ce serait un formidable coup de tonnerre dans le ciel libéral, un espoir pour toutes celles et ceux qui cherchent à construire une alternative à l’austérité.

 

Meilleurs voeux 2015

Après des années d’austérité qui ont saccagé le pays, les Grecs n’en peuvent plus de ces politiques de casse sociale. Le salaire moyen dans le secteur privé est passé de 1000€ net par mois en 2009 avant le début de la crise à 817 € en 2013, une chute de 20%. Le chômage est de 25% dont plus de la moitié de la population la plus jeune. Beaucoup de services publics ont été privatisé, les pensions de retraite baissées, des dizaines de milliers de fonctionnaires ont été « renvoyé » et leurs postes supprimés, la dépenses publique drastiquement diminuée, les hôpitaux et l’éducation mis au régime sec. Et pour quel résultat ? Ces mesures devaient permettre de désendetter le pays. Or, la dette n’a cessé de progresser, atteignant aujourd’hui les 175% du PIB grec. Tout cela s’est fait sur ordre de 3 institutions, la « troïka » (Commission européenne, Banque Centrale Européenne et Fonds Monétaire International), formée en 2010, en dehors des traités, pour mettre en place les plans de sauvetage de la Grèce, puis de l'Irlande, du Portugal et de Chypre.
L’austérité est autant une catastrophe sociale qu’une politique antidémocratique décidée loin des peuples et sans leur consentement.
Si, le 25 janvier, Syriza remporte les élections, une situation nouvelle pourrait naître en Europe. Il faudra s’en montrer digne et s’en inspirer. Rien n’est inéluctable. Ni les politiques d’austérité, ni la domination des forces de l’argent. Ils ont des millions certes mais nous sommes des millions à avoir les mêmes intérêts. Il faut croire en nos capacités, en notre force, en notre nombre.
Et s’il y avait un vœu collectif à formuler pour cette nouvelle année, c’est que 2015 sonne le réveil des forces de la transformation sociale et écologique. C’est à chacune et chacun d’entre nous de le décider.


Merveilleuse année à toutes et tous.

 

 

Meilleurs voeux 2015

Publié dans Actu

Commenter cet article